top of page

Obtenez un très bon référencement Google en 5 étapes

Dernière mise à jour : 28 juin 2021


Etape 1 Audit technique SEO

La toute première chose que je fais à chaque fois, c’est un audit technique exhaustif du site. L’idée est de profiter de la simplicité des outils pour repérer s’il y a le moindre problème ou sous-optimisation qui handicape votre site en termes de référencement Google.


Bien se référencer et donc être visible sur internet ce n'est pas si compliquer mais il faut respecter des étapes clés :


Vous pouvez suivre ce tuto quel que soit le niveau d’optimisation du référencement naturel de votre site :


Voici les 5 étapes à suivre, dans l’ordre :

  1. Audit technique SEO

  2. Stratégie de mots-clés

  3. Optimisation du contenu

  4. Optimisation de l’expérience utilisateur

  5. Travail sur la notoriété du site

Vous allez voir, y’a du boulot !


Mais au moins vous avez une marche à suivre, avec des étapes précises et plein d’astuces et de liens…


Comment voulez-vous augmenter votre trafic Google si les fondamentaux du référencement ne sont pas remplis ?


Beaucoup de site permette de faire un audit assez construit de votre site (GoogleAds, google analytic, page jaune...)


Une fois que vous avez vu ou sont les problème, corrigez les !





Etape 2 Repensez votre stratégie de mots-clés

Il est certainement très utile de reprendre du début la recherche des mots-clés les plus stratégiques, en partant des besoins des utilisateurs et non pas de votre offre. Explications…


Mais si vous êtes ici, c’est que vous avez assimilé l’étape 1 et corrigé tous les problèmes majeurs listés. C’est ça le principe de ce guide SEO en 5 étapes


Votre référencement naturel augmentera si vous appliquez tous les conseils…


Vous avez certainement déjà constitué une liste de mots-clés, c’est-à-dire une liste des requêtes sur lesquelles vous pensez que votre site doit arriver 1er dans Google.

Je vous suggère de repartir d’une page blanche, avec un regard le plus neuf possible ! Plusieurs raisons :


  • votre liste est peut-être dépassée, trop vieille : elle mériterait une mise à jour, car les internautes ont évolué, tout comme votre offre

  • votre liste a peut-être été fournie par un référenceur : il n’est pas impossible qu’elle ne soit pas assez adaptée à votre site, ou assez complète

  • votre site contient peut-être trop d’expressions-clés génériques : en grand débutant du référencement de site web, vous pensiez à l’époque que c’était ça qu’il fallait viser, mais aujourd’hui vous avez compris…

  • Compris que viser des requêtes beaucoup trop concurrentielles ne sert à rien (sauf à perdre de l’énergie), que mettre des mots-clés qui ne transforment pas car trop vagues ne sert à rien ou presque


Sans aller jusqu’à vous décrire la méthode dans les détails, suivez ces étapes :

  1. Assurez-vous que pour vous, les objectifs précis du site sont très clairs (ce n’est pas toujours le cas quand on démarre un nouveau projet). Est-ce de la vente en ligne ? De la récupération de leads (contacts) ? Des revenus publicitaires ? Autre chose ou un mélange de tout ça ?

  2. Faites une liste des persona, ces « clients-types » que vous souhaitez faire venir chez vous. Visez-vous aussi bien les ados que les seniors ? Les amateurs que les spécialistes ? Les particuliers que les professionnels ?

  3. Faites une liste de vos principales offres (de contenus, de produits, de services, etc.). Plus tard vous ferez une liste complète.

  4. Pour chaque offre, essayez de vous mettre dans la peau de chaque persona et demandez-vous ce que cette personne cherche vraiment par rapport à cette offre. Ensuite, imaginez les requêtes qu’elle pourrait faire sur Google. A part un brain storming, utilisez des outils. Pour n’en citer que quelques uns, essayez

  • Google Suggest (soit directement sur Google, soit via des outils comme keyword.io ou le mien)

  • les recherches associées indiquées par Google en bas de page de résultats, ou celles associées à chaque résultat

  • Google Trends

  • des outils pour trouver d’autres idées de mots-clés comme SEMRush ou éventuellement des outils plus spécifiques comme 1.fr, Visiblis, YourText.guru, SEOQuantum ou d’autres (attention, ils ne sont pas toujours exploitables dans tous les cas…). Faites attention à ne pas bourrer vos pages avec ces mots-clés…

  • éventuellement le planificateur de campagne Google Ads (pour trouver de nouvelles idées de mots-clés ou pour tenter de les trier par importance, même s’il faut beaucoup se méfier des volumes de recherches mensuels indiqués par cet outil)


  1. Notez toutes ces requêtes dans un tableau, une par ligne, en indiquant dans une colonne l’offre concernée.

  2. Normalement, ça ne devrait pas poser beaucoup de problèmes d’indiquer pour chaque ligne de ce tableau l’URL de votre site de la page la plus appropriée pour le mot-clé concerné.

Voilà, vous avez fait un beau travail très important ! En fonction des résultats de l’étape 6, vous pouvez pour certains mots-clés vous retrouver dans ces situations :

  • soit aucune page n’existe sur le site : l’idéal serait de la créer, et au minimum de compléter une page qui s’en rapproche

  • soit à l’inverse, vous avez plein de pages possibles pour un même mot-clé : c’est un problème de structure, il vous faut sans doute créer une page « mère »

Il y a plein d’autres subtilités mais dans ce tuto je reste le plus concis possible.



Etape 3 Optimisez votre contenu

Maintenant que vous avez une idée des faiblesses de votre site (via l’audit technique) et des manques de contenu (via l’analyse sémantique), il est temps de mettre tout ça en pratique et d’améliorer vos contenus.


Les pages associées aux mots-clés de la liste issue de l’étape 2 sont les premières pages à travailler, celles qui doivent avoir un contenu irréprochable. Cela ne vous étonnera donc pas si je dis que chaque page doit avoir :

  • un titre descriptif, avec des mots-clés mais aussi très accrocheur

  • une balise meta description rédigée à la main, elle aussi aussi bien descriptive du contenu qu’incitative au clic. L’internaute qui voit son libellé dans les résultats de recherche (snippet) doit mourir d’envie d’en savoir plus. Lisez ces conseils pour augmenter le taux de clics dans les SERP, le CTR est un élément majeur sur lequel vous ne devez pas faire l’impasse.

  • aucun problème de contenus dupliqués (j’ai une checklist ici, ou un dossier là)

  • et surtout beaucoup de valeur ajoutée ! En général ça demande une certaine taille (nombre de mots) mais d’autres éléments entrent en jeu.

Comme vous le remarquez, j’insiste sur le fait que le titre (balise title) et l’extrait dans les SERP (souvent issu de la meta description) doivent être « accrocheurs ». L’idée est que le taux de clic (dans les pages de résultats) sur vos pages doivent être très bons.

Le texte de chaque page stratégique doit inclure les expressions identifiées à l’étape 2, dans le tableau de synthèse. Ne vous « collez » pas aux mots, Google comprend de mieux en mieux le sens. Si vous ne le savez pas encore, Google est passé d’une vision « mots-clés » au sens qui se cache derrière, les thématiques précises (from strings to things). En d’autres termes, Google est devenu un moteur de recherche sémantique.


OK mais est-ce si rentable que ça d’investir dans la rédaction web ?

Si vous estimez ne pas avoir le temps pour la création et l’optimisation du contenu éditorial, la plus grosse erreur serait de se dire « je le ferai plus tard, quand j’aurai le temps ». Franchement, ce serait une erreur majeure dans votre stratégie SEO.


Je vous conseille donc plutôt de sous-traiter ça à des spécialistes de la rédaction web (qui connaissent le référencement).

Regardez par exemple les offres d’Eve Demange, Isabelle Canivet + Jean-Marc Hardy ou Muriel Vandermeulen et son agence WeAreTheWords. Si vous n’avez qu’un budget très réduit, passez par des plateformes de rédacteurs web comme TextBroker, GreatContent ou Textmaster.


OK, j’ai plein de pages qui manquent de contenu, comment trouver les pages de plus mauvaise qualité à traiter prioritairement ?


Au-delà des pages stratégiques trouvées à l’étape 2, vous devriez vous assurer que votre site ne contient pas de pages de trop faible qualité, ou alors une toute petite proportion.

Vous avez 2 solutions :


la meilleure est d’appliquer la méthode Pages Zombies. Vous avez besoin d’un accès à Analytics et Search Console


Remarque : les pages les plus importantes de votre site sont a priori listées dans le tableau de l’étape 2. Pour chacune, vérifiez ses indices Zombie et QualityRisk dans les annexes de votre audit RM Tech. Elles doivent absolument avoir des indices à zéro.



Etape 4 Expérience utilisateur

L’optimisation traditionnelle d’un site pour le référencement n’est désormais plus dissociable de l’amélioration de l’UX (expérience utilisateur). Voyons comment faire d’une pierre deux coups (augmenter le taux de satisfaction ou de transformation ainsi que la visibilité dans les moteurs).


Si on devait résumer et ne vous donner qu’un seul conseil, ce serait celui-ci :


Soyez obsédés par l’idée que l’internaute qui arrive de Google (SEO) ne doit surtout pas revenir en arrière dans les résultats de recherche, surtout s’il a passé peu de temps sur votre site.


La pire des choses serait qu’une forte proportion des internautes issus du trafic « organic » aient ce comportement. A l’inverse, tout faire pour qu’ils ne reviennent pas chez Google vous aidera à vous sortir des griffes de Panda, Phantom et autres algos liés à la qualité et à la satisfaction utilisateur.


J’aborde ci-dessous quelques pistes…



Compatibilité mobile


Ai-je besoin de rappeler que vous n’avez pas le choix? Votre site DOIT être compatible mobile ; la visite de votre site sur smartphone doit être facile, agréable tout en assurant un très bon taux de transfo.

Si votre site n’est toujours pas « mobile friendly« , c’est peut-être pour ça que vous voyez peu d’internautes mobiles dans vos stats Analytics. Ce n’est pas l’inverse ! Dans ce cas, prévoyez dès que possible une refonte de votre site.

Vérifiez dans Search Console s’il reste des problèmes d’ergonomie mobile.



Vitesse du site web


Votre site doit être ultra rapide ! La 1ère raison est que ça améliorera l’efficacité du site (revenus générés, contacts récupérés, etc.). La seconde est que cela améliorera votre SEO.

Vous le saviez déjà, n’est-ce pas ? OK, mais je veux rester très concret dans ce tuto, alors voici mes conseils :


Commencez par étudier la vitesse pour le crawl (de Google notamment) : je fais référence ici au temps de téléchargement (ça n’inclut pas les images, ni l’exécution de Javascript ou CSS). D’abord, allez dans Search Console rubrique « Exploration > Statistiques sur l’exploration » et vérifiez que le temps moyen de téléchargement est inférieur à 600ms (visez même 400ms, ou 200ms, c’est possible). Se baser sur la moyenne est nettement insuffisant. Si vous avez lancé un audit RM Tech, vous avez le temps de téléchargement de chaque URL, si bien que vous savez quelles pages doivent être optimisées en priorité. C’est très efficace !

Ensuite, étudiez la vitesse pour les internautes : je fais référence ici au temps de chargement (incluant les images et l’exécution des scripts Javascript et des CSS).

Pour améliorer la vitesse de votre site :

  • utilisez cet outil de diagnostic très sophistiqué

  • passez à la vitesse supérieure avec une offre en mode SaaS

  • lisez ces conseils

Facilité de navigation sur le site



Faites tester votre site à des personnes qui ne le connaissent pas encore. S’il répond « non » à une ou plusieurs questions, c’est qu’il faut améliorer votre site !

  • Le modèle économique du site est-il compris en 1 à 2 secondes maximum, quelle que soit la 1ère page consultée ?

  • Trouve-t-on rapidement les pages stratégiques ?

  • Y a-t-il un fil d’ariane clair et visible sur chaque page ?

  • Les menus sont-ils faciles à comprendre pour celui qui découvre le site ?

  • Y a-t-il sur la plupart des pages des liens vers des pages connexes (articles ou produits similaires, marque ou catégorie, etc.) ?

Remarque : les pages les plus importantes de votre site sont a priori listées dans le tableau de l’étape 2. Pour chacune, regardez dans les annexes de votre audit RM Tech quelle est sa profondeur. Elles devraient être de niveau 1 (accessible en 1 clic de puis la page d’accueil) ou au pire de niveau 2, car une page trop profonde a souvent un mauvais référencement.

Vérifiez que vos pages-clés ne soient pas profondes Calculez leur profondeur avec RM Tech

Optimisation du taux de conversion


Faire venir du monde sur votre site c’est bien, c’est même indispensable. Faire en sorte que les internautes remplissent vos objectifs est tout autant indispensable pour la réussite de vos activités en ligne ! Qu’il s’agisse d’achat en ligne, de remplissage de formulaires de contacts, d’appels téléphoniques, d’inscription à une newsletter, de renvoi vers des partenaires ou de revenus publicitaires, vous devez mesurer le taux de conversion afin de chercher à l’augmenter.

Il vous faudra au minimum un bon outil de mesure d’audience (style Google Analytics), mais sans doute aussi de l’aide de spécialistes de la « conversion ». Utilisez des outils de tests A/B pour trouver comment organiser et présenter votre offre de la façon la plus efficace possible.

Je ne m’étends pas plus car ça sort vraiment du cadre « SEO » de ce tutoriel.


Etape 5 Améliorez votre notoriété

Comment depuis le début (PageRank), la notion de notoriété est majeure dans l’algo de Google. Aujourd’hui, elle ne passe pas seulement par les backlinks, mais aussi le développement de la marque (branding) et les réseaux sociaux.



La notoriété (backlinks, marque, réseaux sociaux) encore incontournable


La notoriété du site (telle que Google peut l’évaluer) reste encore un élément décisif dans le succès de votre référencement naturel. C’est ce qui fera décoller votre trafic – à condition d’avoir suivi à la lettre les 4 étapes précédentes.

Avant, on se bornait à dire « obtenez le plus de backlinks possible », ces fameux liens pointant vers votre site. Tant qu’à faire, avec vos mots-clés comme texte cliquable.

Avant de vous donner quelques idées très concrètes pour obtenir des bons liens, je voudrais vous faire remarquer qu’il y a au moins 2 autres éléments qui participent à augmenter la notoriété de votre site :

  • une marque (officielle ou assimilée) est-elle associée à votre site ? Est-elle forte ?

  • votre site a-t-il du succès sur les réseaux sociaux ? Ses pages y sont-elles souvent partagées ?

Il est évident que Google tente de déterminer la marque associée à votre site. Plus il y a d’internautes qui la cherchent chaque mois, plus Google la considère importante. Le top du top, c’est d’avoir plein d’internautes qui font des recherches mixtes « marque + mot-clé », ce qui indique à Google que votre site est important pour cette thématique.

Revenons aux backlinks… A part chercher des « spots » que Google ne « détectera jamais » pour y « poser des backlinks », je vous propose quelques idées assez simples :

  • profitez de vos backlinks actuels qui pointent vers des pages en erreur 404

  • un peu dans le même genre, surveillez vos backlinks actuels pour être prévenu s’ils disparaissent : ça peut parfois se rattraper en contactant le site concerné

  • contactez ceux qui mentionnent votre site sans lui faire de liens : voyez s’il est possible de leur demander de remplacer la simple mention par un lien

  • contactez tous vos partenaires réels et demandez-leur de parler de vous sur leur site (avec un lien) : partenaires, fournisseurs, revendeurs, contacts en tous genres et pourquoi pas clients

  • contactez des journalistes et dites-leur que vous êtes un expert dans telle thématique et que vous êtes disponible pour contribuer à leurs prochains articles

  • étudiez les backlinks qu’ont obtenus vos concurrents, provenant de sites qui ne font pas (encore) de lien vers vous. Utilisez Ahrefs ou Majestic, 2 outils spécialisés sur l’analyse des liens.

  • la liste pourrait être bien plus longue, mais ce dossier se fait déjà un peu long ;-)




SEO : le top 10 des mots clés les plus recherchés en France sur Google


De nombreux lecteurs de notre blog arrivent sur cet article en pensant trouver les mots clés de l’année 2020…

Bonne nouvelle !

Google vient enfin de partager la liste, et nous venons de publier le top recherche Google 2020 !

Chaque année, Google annonce son classement 2019 des mots clés les plus recherchés sur son moteur de recherche, comme pour faire le bilan des tendances et sujets qui ont le plus retenu l’attention des français.


Classées par thème, ces listes de requêtes nous indiquent quels sont les moments forts qui ont rythmé l’année, à travers les événements phares, les nouveautés, les buzz et nouvelles tendances de notre société.


Le classement de cette année est réparti en 12 catégories :


  • les tendances de l’année

  • les actualités

  • la politique

  • les personnalités politiques

  • les séries TV

  • les films

  • les musiciens / chanteurs / chanteuses

  • les paroles de chanson

  • les recettes de cuisine

  • les définitions

  • les sportifs

  • les destinations touristiques


Top 20 mots clés 2019-20 sur les tendances de l’année

Cette liste, classée par ordre de popularité correspond au classement tout sujet confondu qui ont fait la une de l’actualité, à l’image de l’incendie de Notre Dame de Paris, le décès de Jacques Chirac, ou encore le joueur de football brésilien Neymar.

  1. Coronavirus

  2. Attestation covid

  3. Élection américaine

  4. Coronavirus conseils

  5. PS5

  6. Attestation de déplacement sur smartphone

  7. Coronavirus Italie